UNE CONSULTATION COMME LES AUTRES OU UN SIGNE DES TEMPS ?

Ce matin en consultation, Clarisse, 14 ans arrive la mine renfrognée accompagnée de sa mère. Cette dernière a refusé de lui offrir pour son anniversaire la paire de chaussures à hauts talons dont elle rêvait et que les instances parentales n’ont pas eu l’heur de trouver appropriées à son âge. Voyant que l’ado qui était venue pour un renouvellement de son traitement commence à faire une fixette sur cette histoire de chaussures, je cherche à approfondir le sujet et commence à engager la conversation sur l’envie de séduire et ses conséquences, le fait qu’un garçon ne réagira pas nécessairement comme une fille en présence de certains codes, qu’il ne sera pas sensible aux mêmes choses, qu’il peut voire dans certaines façon de s’habiller une forme d’invitation, je commence à parler de ressentis différent… Et là mon ado interloquée s’écrie : « mais la prof de SVT nous a expliqué que c’était pareil pour les filles et les garçons le ressenti, même qu’elle nous a dit qu’il y avait pas de différence entre l’amour et l’amitié ». Là c’est à moi d’être interloqué. J’avoue que les bras m’en tombent. je ne pensais pas qu’on en était déjà là dans l’enseignement de l’indifférenciation. Du coup, j’ai du prendre un peu plus de temps pour faire de la pédagogie sur l’éducation sentimentale et affective, la psychologie différenciée des sexes et je suis arrivé en retard à la réunion scolaire à laquelle j’étais conviée par la suite mais rien que le sourire de Clarisse en fin de consultation valait bien un quart d’heure de retard. en fait, elle sentait bien confusément en elle que quelque chose sonnait faux dans cette histoire de sentiments sexuellement indifférenciés. Qu’on le veuille ou non il existe des codes sociaux qui régissent une réalité qui n’est ni tout à fait purement biologique, ni tout à fait purement culturelle entre l’homme et la femme. La négation de cette réalité me semble être plus une servitude qu’une libération…

Publicités

A propos servusethumilis

Très humble serviteur du Christ et de l'Eglise ainsi que de tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté...sans oublier leurs enfants puisque je suis pédopsychiatre.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour UNE CONSULTATION COMME LES AUTRES OU UN SIGNE DES TEMPS ?

  1. Paul Bardot dit :

    Merci pour votre billet, malheureusement nous n’en sommes qu’aux prémices des conséquence de cette volonté générale de l’état. Il serait intéressant d’en connaître les conséquences sur les ados de Norvège, où cette politique sévit depuis si longtemps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s